Nos conseils pour acheter sereinement votre spiruline

Avant d’acheter sereinement votre spiruline, il est important de prendre le temps de vérifier quelques éléments relatifs au produit. En effet, si vous souhaitez consommer de la spiruline efficace et de qualité, vous devrez faire attention à certains paramètres (origine, composition, aspect…) afin d’éviter les mauvaises surprises. Y a-t-il un mode d’emploi pour acheter de la spiruline ? Oui, et on vous en livre les grandes lignes dans le présent article.

Ne pas se laisser séduire par la mention “issu de l’agriculture biologique”

La première chose à vérifier est la “pureté” du produit. Car si beaucoup se vantent d’offrir une “micro algue bio”, peu proposent une spiruline de très bonne qualité. De plus, il n’existe aucun cahier des charges au sujet de la spiruline bio, celle qui est donc labellisée sous ce nom est probablement empaquetée en Allemagne (où une charte existe) mais provient très certainement d’un pays bien plus lointain…

Quoi qu’il en soit, la spiruline évolue par nature dans un environnement qui ne nécessite pas l’utilisation de pesticides. Ainsi, la majorité des spiruliniers français produisent leur spiruline dans des conditions optimales et naturelles. Il est donc plus recommandé d’acheter une spiruline non “bio” mais cultivée dans des conditions saines et vérifiables plutôt qu’une spiruline labellisée dont la provenance est douteuse..

Vérifier la provenance et l’environnement dans lequel la spiruline a été cultivée

On ne le répétera jamais assez : il est absolument primordial de pouvoir avoir accès à la traçabilité du produit que vous vous apprêtez à consommer. La spiruline se développe dans les régions chaudes du globe (Mexique, Afrique, Inde, Chine), dans les lacs volcaniques ou alcalins, autrement dit, dans les eaux douces.

Malheureusement, une partie de la spiruline qui est commercialisée dans les rayons des magasins ou sur Internet n’est pas cultivée dans des conditions optimales. Si elle se développe notamment dans une eau polluée, elle aura tendance à absorber les métaux lourds (plomb, arsenic, cadmium…) et deviendra particulièrement dangereuse à consommer. C’est donc l’un des points de vigilance les plus essentiels : il vaut mieux retarder son achat et prendre de la spiruline dont on connaît la provenance (de préférence dans une zone non polluée) plutôt que de se précipiter sur les premiers comprimés que l’on aperçoit.

acheter sereinement sa spiruline

Renseignez-vous sur les méthodes de production de la spiruline

De manière générale, la spiruline n’est pas un aliment très compliqué à cultiver. Elle se développe naturellement dans les eaux douces, se récolte à l’aide de filets très fins ou parfois même directement à la main. Comme nous l’avons dit, les spiruliniers utilisent rarement des pesticides puisque, dans les faits, aucun organisme ne pourrait supporter la toxicité de la zone où elle vit. En somme, la spiruline est censée être un aliment entièrement naturel.

Mais la production passe aussi par l’étape du séchage. Pour être consommable, on sèche généralement la “micro algue” à moyenne température. Si la température est trop importante, sa quantité en protéines et en minéraux risque d’être compromise. A contrario, une température trop basse compromettra les qualités nutritionnelles et organoleptiques de la cyanobactérie… Il faut donc veiller à ce que le séchage de la “micro algue” ait été parfaitement réalisé.

Tout connaître de la composition du produit et opter pour une spiruline 100% naturelle

On pourrait croire, au vu des conditions de développement naturelles de la spiruline, que la “micro algue” que l’on retrouve dans le commerce est 100% naturelle. Or, détrompez-vous : on peut constater la présence d’additifs, de colorants et de conservateurs au dos des contenants. Or une bonne spiruline se reconnaît lorsqu’elle se suffit à elle-même…

Enfin, vérifier l’odeur et l’aspect de la spiruline est impératif. La “micro algue” a une odeur assez forte mais sans être dérangeante et une couleur vert épinard. Elle doit être mate et le contraire serait mauvais signe : une spiruline qui luit est une spiruline à laquelle on a ajouté des composants annexes.

Résultat : se concentrer sur la traçabilité, la production et la composition de la spiruline

Parce qu’on ne peut vous promettre que l’honnêteté des vendeurs et des producteurs sera toujours de mise, il est important de prendre les devants : n’hésitez pas à vérifier tous les éléments cités ci-dessus avant de procéder à l’achat. Si, après achat, vous remarquez une anomalie, ramenez la spiruline dans le commerce où vous vous l’êtes procuré. On n’est jamais trop prudents !

Dihé a sélectionné pour vous une spiruline d’une qualité exceptionnelle cultivée de manière artisanale dans son environnement naturel. Son goût est particulièrement doux et très apprécié de nos clients. C’est aussi une des rares spirulines garantie sans métaux lourds ni additifs.

Essayez-la, vous ne serez pas déçu !

Menu