Spiruline et compléments alimentaires

Une spiruline de qualité constitue sans aucun doute le meilleur complément alimentaire naturel qui soit. Venue du fonds des âges (elle est apparue il y a plus de 3,5 milliards d’années), la spiruline a traversé les époques pour arriver jusqu’à nous. Cette micro-algue (arthrospira plantensis, ex. spirulina platensis) doit son incroyable résilience à sa non moins extraordinaire teneur en nutriments et en principes actifs. Considérée comme un superaliment, la spiruline est la plus riche en protéines (tous les acides aminés), en fer, en bêta-carotène (provitamine A) et en vitamine B12. Elle contient également de nombreux autres pigments, antioxydants, vitamines, oligo-éléments, acides aminés, acides gras essentiels et minéraux. Elle peut se consommer sous différentes formes ce qui rend son usage assez simple.

Spiruline et compléments alimentaires

La spiruline comme complément alimentaire

Consommée depuis des siècles pour ses nombreux bienfaits dans certaines zones tropicales où elle pousse naturellement en eau douce, cette micro algue en forme de spirale a fait l’objet de centaines de publications ces dernières décennies. La science explique ainsi peu à peu le succès que rencontre cet aliment hors du commun. Les chercheurs ont ainsi pu valider plusieurs vertus de la spiruline qui sont essentielles pour le bien-être et la bonne santé des hommes et des animaux qui ont la chance d’en bénéficier. La consommation de spiruline apporte de la vitalité tout contribuant au bon fonctionnement de l’organisme (système immunitaire, régulation de la glycémie, lutte contre le stress oxydatif) et même à la perte de poids pour certains consommateurs ! Riche en vitamine B2, en cobalamine et en fer, elle participe aussi à lutter contre l’anémie ferriprive et à la formation des globules rouges.

Un atout réel pour le système immunitaire

Selon les autorités de santé européennes (EFSA), la spiruline ne présente pas de contre-indications ou effets indésirables. Il est toutefois conseillé de ne pas la consommer lorsqu’on souffre d’excès de fer (hémochromatose) ainsi que lorsqu’on doit éviter les aliments riches en protéines (phénylcétonurie). Pour toutes les personnes, elle constitue une excellente base nutritionnelle, à consommer en cures ou tout au long de l’année. Et pour renforcer ses nombreux bienfaits, certains compléments alimentaires et autres superaliments peuvent être recommandés par les professionnels de la santé naturelle. Avant d’acheter de la spiruline, attention à votre choix : pour votre santé, il faut qu’elle soit garantie sans de métaux lourds. La spiruline bio n’en est pas forcément exempte donc demandez les résultats d’analyses.

Spiruline bio ?

Attention aux spirulines estampillées bio (AB, Bio EU…). Le cahier des charges de ces certificateur n’est pas du tout adapté à notre petite algue : ils sont prévus pour des algues maritimes. Seules les spirulines importées (le plus souvent de Chine ou d’Inde) en bénéficient, et sont souvent de mauvaise qualité.

A l’achat, on peut la trouver sous forme de poudre, de comprimés ou de paillettes. Les comprimés sont la forme la plus pratique mais veillez à ce qu’ils soient purs, sans excipients, ce qui est très rare. Les paillettes sont les plus polyvalentes. Leur consommation peut se faire en les intégrant dans vos plats ou en les prenant avec une boisson, sans croquer. Et lorsque vous avez fait le choix d’une spiruline de qualité gastronomique, vous pouvez même les déguster seules, comme en-cas healthy ou à l’apéro! A notre avis, la poudre est plutôt pour les consommateurs avertis qui savent comment la cuisiner et l’incorporer dans leurs jus, smoothies, recettes salées ou sucrées.

Spiruline et Ginseng

Peut-on consommer du ginseng et de la spiruline en même temps ?

Spiruline et ginseng

Si la spiruline est la reine des superaliments, le ginseng rouge de Corée est le roi des plantes adaptogènes ! Le Panax ginseng agit en effet de manière globale pour accroître la résistance à la maladie en fortifiant l’organisme dans sa globalité et en favorisant son adaptation aux diverses sources de stress.

Plante maîtresse de la pharmacopée chinoise depuis plus de 4000 ans, le ginseng coréen est notamment reconnu pour ses vertus tonifiantes et anti-stress, son soutien aux performances sportives(1) et cognitives (2) ainsi que sa contribution à une bonne santé sexuelle (libido) (3). Le ginseng est également efficace pour favoriser le bon fonctionnement du système immunitaire, pour réguler la glycémie et lutter contre les radicaux libres.

Quand on connaît les bienfaits de la spiruline, on comprend tout de suite l’intérêt de coupler cette micro-algue avec le ginseng.

Leurs synergies seront ainsi tout autant appréciées pour

  • Développer la vitalité,
  • Améliorer les performances sportives,
  • Soutenir le fonctionnement du système immunitaire,
  • Réguler le taux de sucre sanguin,
  • Lutter contre le stress oxydatif.

Si vous manquez de tonus, prenez 0,5 à 1g de ginseng rouge de Corée et 6 g de spiruline par jour le matin ou midi, à répartir en une ou deux prises.

Pour booster vos performances sportives, suivez les mêmes recommandations que pour la vitalité, en ajoutant 3 g de spiruline 1h avant l’entraînement/épreuve et 3 g de spiruline juste après (fenêtre métabolique).

Si vous souhaitez soutenir vos défenses immunitaires, réaliser une cure antioxydante ou réguler votre glycémie, consommez 0,5 à 1 g de ginseng rouge et 3 à 6 grammes de spiruline par jour pendant 2 mois.

Veillez à ne pas prendre de ginseng plus de 2 mois de suite en prenant des pauses d’1 mois minimum entre deux cures. Il n’y a pas de contre-indications concernant la durée des cures de spiruline.

Spiruline et Moringa

Quand prendre de la spiruline avec du moringa ?

Spiruline et moringa

Le moringa (moringa oleifera) est un arbre originaire du sous-continent indien mais désormais très bien acclimaté dans la plupart des régions tropicales. Utilisé depuis plus de 3000 ans en ayurvéda, la médecine traditionnelle de l’Inde, cet arbre miracle comme certains peuples l’appellent est le végétal le plus riche au monde. La spiruline, étant une bactérie, n’est pas comptée comme végétal et est la championne nutritionnelle toutes catégories. On voit déjà l’intérêt de les associer pour en faire un extraordinaire cocktail de nutriments totalement naturels.

Chacun apporte également des antioxydants favorisant ainsi la lutte contre le stress oxydatif et donc le vieillissement prématuré. Les sportifs et les femmes, souvent en carence de fer, trouveront particulièrement un intérêt à cette synergie. Les feuilles de moringa sont par exemple riches en riche en cuivre, oligo-élément essentiel au transport du fer dans l’organisme. La spiruline est de son côté l’aliment le plus riche en fer, en bêta-carotène (précurseur de la vitamine A) et en vitamine B12, centrale dans la formation des globules rouges.

La spiruline et les feuilles de moringa sont reconnues pour leur action de régulation de la glycémie. Elles sont ainsi utilisées pour lutter contre le développement de situations pré-diabétiques et dans le cadre de régimes minceur. Cette régulation du taux de sucre sanguin diminue les sécrétions d’insuline, hormone qui amène l’organisme à convertir le sucre du sang en graisse.

Dans ce dernier cas, les posologies recommandées sont de 4 g de moringa et de 1,5 g de spiruline par jour pendant deux mois minimum. Il n’existe pas de durée maximale et ces deux compléments alimentaires peuvent être pris aussi bien tout au long de l’année qu’en cure.

Spiruline et Baobab

Quels intérêts de consommer de la spiruline et de la pulpe de baobab ?

Arbre mythique de la brousse africaine et malgache, le baobab (adansonia digitata) est aussi connu sous le nom d’arbre de vie.

La pulpe de baobab en poudre est très riche en vitamine C qui contribue à lutter contre les radicaux libres et la fatigue. Cette vitamine contribue également au bon fonctionnement du système immunitaire (comme notre micro-algue) et favorise l’assimilation du fer dont la spiruline est la championne du monde de par sa concentration.

La poudre de baobab est également riche en minéraux essentiels pour la régulation de la tension artérielle (potassium), le métabolisme énergétique (magnésium, calcium) ainsi que les fonctions musculaires et nerveuses (potassium, magnésium, calcium).

La spiruline et la pulpe de baobab constituent ainsi une synergie particulièrement efficace pour les sportifs, les personnes anémiées/carencées en fer et toutes les personnes qui recherchent un regain de vitalité ou des aliments riches en antioxydants.

Cette association est également intéressante pour la flore intestinale, la poudre de baobab étant exceptionnellement riche en prébiotiques (les fibres solubles représentent près de 40% de son poids).

Il n’y a pas de recommandations quant au dosage de ce superfruit. Consommez autant de poudre de baobab que vous le souhaitez, et comme elle est délicieuse, cela sera facile ! Elle se consomme ainsi dans l’eau pour faire une « citronnade » riche en électrolytes pour les sportifs notamment, saupoudrée sur des salades de fruits, intégrée dans des sauces, mélangée dans des jus et smoothies…

Spiruline et Curcuma

Pourquoi certains naturopathes recommandent de prendre de la spiruline et du curcuma ?

Spiruline et curcuma

Le curcuma (curcuma longa), épice largement utilisée en médecine ayurvédique, doit ses nombreux bienfaits à ses principes actifs spécifiques, les curcuminoïdes. Le plus connu est la curcumine, souvent extraite ou même synthétisée chimiquement. C’est également le plus étudié par les scientifiques mais les autres curcuminoïdes semblent également avoir des propriétés intéressantes et certains parlent même de synergies entre les différentes molécules du curcuma. Malheureusement, comme il s’agit d’une épice non brevetable, les essais cliniques ne sont pas assez étendus et aucun industriel n’a cherché à convaincre les autorités de santé de bienfaits autres que l’usage traditionnel du curcuma longa pour les soulager les digestions difficiles. En raison de la réglementation, nous ne pouvons en dire plus et vous laissons donc faire vos propres recherches sur les bienfaits du curcuma et les synergies que peuvent générer son association avec une spiruline de qualité.

Spiruline et Acérola

Pourquoi consommer de la spiruline avec de l’acérola ?

L’acérola (malpighia emarginata) est un arbuste originaire de la région amazonienne qu’on retrouve également dans les Antilles. Il donne un fruit, qu’on nomme également acérola, qui ressemble à une cerise, d’où son nom en Martinique de « cerise peyi ». L’acérola est principalement connue et utilisée comme complément alimentaire en raison de sa forte teneur en vitamine C.

Cette vitamine antioxydante est essentielle au corps humain. Une carence en vitamine C induit le fameux scorbut. Elle contribue notamment à lutter contre la fatigue, au bon fonctionnement du système immunitaire et à l’assimilation du fer. C’est principalement pour ces raisons que la spiruline et l’acérola sont parfois associées.

Spiruline et Maca

Dans quels cas prendre de la spiruline avec de la maca ?

La maca (lepidium meyenii) est un tubercule des Andes qui est l’une des très rares plantes à pouvoir survivre dans les conditions climatiques extrêmes (plus de 4000m d’altitude). La maca est consommée par les populations locales depuis des milliers d’années en tant qu’aliment et plante médicinale. En Occident, elle est principalement recommandée comme complément alimentaire naturel tonifiant et favorisant une bonne santé sexuelle (libido). Certains l’appelle ainsi ‘ginseng péruvien’ ou ‘viagra péruvien’.

La maca est cependant également intéressante pour favoriser la densité osseuse, soutenir les fonctions cognitives (mémoire, concentration…) et soulager les symptômes de la ménopause.

Dans le cas de l’association de la poudre de maca avec la spiruline, c’est surtout l’effet ‘coup de boost’ qui est recherché car ces deux compléments alimentaires améliorent efficacement la vitalité.

Les conseils d’utilisation sont de 2 g de poudre de maca associés à 6 grammes par jour de spiruline. La maca se consomme en général en cure de deux mois. Il n’y a pas de durée maximale recommandée pour la consommation de spiruline.

Spiruline et Lévaline

Pourquoi les femmes enceintes devraient prendre de la spiruline et de la lévaline ?

Spiruline et lévaline

La spiruline est un complément alimentaire naturel hors du commun en raison de sa teneur en protéines, en minéraux et oligo-éléments (fer, magnésium…), en acides gras essentiels, en vitamines et en antioxydants (B12, bêta-carotène, phycocyanine, enzyme SOD…). Elle est indiquée afin d’améliorer son apport en nutriments essentiels, augmenter sa vitalité, lutter contre le stress oxydatif, contribuer au bon fonctionnement de son système immunitaire ou encore réguler sa glycémie. Cela concerne tout le monde (sauf les rares personnes devant éviter les aliments riches en fer ou en protéines) mais une catégorie de personnes plus particulièrement : les femmes enceintes. Pendant la grossesse, les besoins nutritionnels augmentent considérablement et des carences peuvent affecter le développement du bébé de manière irrémédiable.

Les femmes enceintes se voient ainsi généralement prescrire un oligo-élément et une vitamine clé pour le bébé : le fer et la vitamine B9. En pharmacie, vous les trouvez quasi exclusivement sous les formes inorganique pour le fer et synthétique pour la B9 (appelée alors acide folique). Le fer inorganique est très mal assimilé, générant nombreux cas d’effets indésirables répertoriés du transit et des maux intestinaux. L’acide folique serait moins bien assimilé que la forme naturelle de la vitamine B9, connue sous le nom de folates.

La spiruline est riche en fer biodisponible ce qui fait de cette petite algue bleu-vert le complément alimentaire naturel idéal pour les femmes enceintes. Et ce, d’autant plus que la prise de spiruline aura aussi un effet bénéfique sur leur santé globale.

La lévaline, quant à elle, est un condiment artisanal réalisé en France qui apporte de délicates saveurs aux salades et aux plats ainsi qu’une quantité extraordinaire de nutriments. Elle est particulièrement riche en vitamine B9 naturelle (folates) avec 870µg/100g soit 467% des VNR.

Elle contient également de très fortes quantités de calcium, de fer, de zinc, de manganèse, de phosphore ainsi que de nombreuses autres vitamines du groupe B, de la provitamine A et de la vitamine E. Et cela change des comprimés à avaler!

Spiruline et Chlorella

Est-il utile de prendre de la spiruline et de la chlorella ?

La chlorella ou chlorelle (Chlorella vulgaris) appartient à la famille des algues vertes, riches en chlorophylle et apparues il y a 2,5 milliards d’années. La chlorella pousse naturellement dans les eaux douces et saumâtres des climats tempérés.

La chlorella est également un complément alimentaire très intéressant sur le plan nutritionnel, notamment en ce qui concerne les protéines (tous les acides aminés, comme la spiruline), le calcium, le magnésium, le manganèse …

Cette algue est elle aussi utilisée comme complément alimentaire pour lutter contre des carences alimentaires. Les deux peuvent ainsi être utilisées simultanément ou en alternance par période de 2 à 3 mois.

Les comprimés de chlorella sont cependant surtout employés dans un cadre de détox en raison de leur forte teneur en chlorophylle. Il s’agit ici cependant plus de résultats d’expériences en naturopathie que des cas d’études cliniques.

Spiruline et Guarana

Pourquoi associer la spiruline au guarana ?

Le guarana est le fruit d’un arbuste d’Amazonie (Paullinia cupana). Il contient la plus forte teneur en caféine (plus encore que le café donc !) et est utilisé en phytothérapie depuis plus de 2000 ans pour ses propriétés énergisantes et stimulantes. Le guarana favorise également la vigilance et la concentration et il est de plus en plus utilisé pour aider à perdre du poids.

Consommer du guarana donnera ainsi encore plus de tonus et soutiendra les fonctions psychologiques, notamment pendant des efforts intenses ou prolongés. Consommez-les alors à raison de 3 à 5 g de poudre de guarana et 6 g de spiruline une à deux heures avant l’entraînement ou l’épreuve sportive.

Il peut être également recommandé de mixer les deux dans le cadre d’un régime amaigrissant. La micro-algue (3 à 6 grammes par jour) apportera ses précieux nutriments, limitera les fringales et amènera plus rapidement à satiété tandis que le guarana (2 grammes par jour) aura un effet coupe-faim et activera la combustion des graisses.

En raison de sa forte teneur en caféine, le guarana peut présenter des effets indésirables. Le guarana n’est ainsi pas indiqué pour tout le monde et ne devrait pas être consommé après 16h. Il est aussi recommandé aux sportifs de ne pas consommer de guarana plus de 3 fois par semaine pour éviter l’accoutumance. Pour la perte de poids, prenez votre poudre de guarana tous les jours une heure avant les repas pendant quatre à six semaines. La spiruline quant à elle peut être prise tout au long de l’année.

Spiruline et Reishi

Quand prendre de la spiruline et du reishi?

Les médecines traditionnelles chinoise et japonaise considère ce champignon comme étant un puissant adaptogène favorisant l’augmentation de l’énergie vitale (chi). Le reishi présenterait ainsi une action bénéfique globale à tout l’organisme. La science moderne lui reconnaît la capacité à contribuer au bon fonctionnement du système immunitaire et de la circulation sanguine.

La spiruline et le reishi peuvent ainsi être très intéressants en combinaison pour renforcer votre organisme, développer votre vitalité et soutenir vos défenses immunitaires.

Avant d’acheter du reishi, assurez-vous qu’il s’agisse du champignon lui-même et non de son mycélium et si vous optez pour un extrait sous forme de comprimés, il faudrait qu’il ait un minimum de polysaccharides garanti (30% constituant l’excellence).

Spiruline et Cordyceps sinensis

Pourquoi consommer de la spiruline avec du cordyceps ?

Le cordyceps sinensis est un champignon médicinal bien connu en médecine chinoise. La science occidentale a confirmé ses puissantes capacités tonifiantes et c’est à ce titre que l’association spiruline et cordyceps s’avère particulièrement intéressante.

Comme pour le ganoderma lucidum (reishi), veillez à choisir un concentré de cordyceps riche en polysaccharides (30% minimum).

Spiruline et Héricium erinaceus

Quand prendre de la spiruline et de l’Héricium erinacius ?

Ce dernier champignon, encore un favori de la pharmacopée plurimillénaire chinoise, est souvent utilisé dans le cadre de la préservation, si ce n’est l’amélioration, des fonctions cognitives. La spiruline, de par ses puissantes propriétés de lutte contre les radicaux libres (à l’origine du vieillissement), peut ainsi être efficacement associée à l’héricium dans un protocole anti-âge.

Comme pour les deux champignons médicinaux précédents (reishi et cordyceps), veillez à choisir un concentré d’héricium erinaceus riche en polysaccharides (30% minimum).

Spiruline et Oméga 3 (DHA et EPA)

Est-il utile d’allier ces deux compléments alimentaires?

L’alimentation et les modes de vie modernes tendent à créer des carences en Oméga 3 tandis que la consommation d’Oméga 6 et autres acides gras saturés a explosé. D’un ratio préconisé de 4g d’Oméga 6 pour 1g d’Oméga 3, nous sommes en France à un ratio de 11 pour 1 (Etude SU.VI.Max). L’alimentation s’étant appauvrie en ces précieux lipides, prendre un complément alimentaire riche en DHA et EPA s’avère être une bonne solution. Or notre micro-algue, bien qu’étant l’aliment le plus riche au monde, manque de certains nutriments essentiels, particulièrement de vitamine C comme nous l’avons vu, d’iode et d’Oméga 3. Prendre de la spiruline avec un complément alimentaire de qualité, à base d’huile de petits poissons sauvage, garantie sans polluants et riches en Oméga 3 non oxydés (Indice TotOx inférieur à 5 sur 26) est ainsi fortement recommandé. Ces lipides sont en effet essentiels à l’organisme pour la santé cardiovasculaire (tension, taux de cholestérol, coeur…), psychologique et la vision.

Menu