Le teff, la super céréale sans gluten

Le teff (Eragotis abyssinica), appelé aussi sorgho nain, est une des céréales les plus anciennes dans l’histoire de l’humanité. Elle fut principalement cultivée en Afrique dans une région qui deviendra ensuite l’Éthiopie.

Consommée durant de nombreux siècles dans les pays africains et arabes, ce n’est qu’au cours de ces dernières années qu’elle gagne en popularité aux États-Unis, où ses qualités nutritives exceptionnelles sont alors reconnues. Elle est désormais présente dans la plupart des rayons des boutiques d’alimentation naturelle et sur des nombreux sites.

Les graines de teff, dont la culture peut s’adapter à des conditions climatiques rudes, possèdent une saveur douce et un goût de noisette.

Les bienfaits du teff sur la santé :

Allergie, intolérance et sensibilité au gluten

glutenfree, sans glutenA l’inverse de la plus part des autres céréales, le teff est sans gluten.
Il est ainsi une bonne alternative pour les personnes sensibles au gluten ou atteintes de la maladie cœliaque.

Ses acides aminés

La plus part des céréales ne contiennent pas de lysine. Or, le teff est une excellente source d’acides aminés essentiels, notamment la lysine, ce qui en fait toute sa rareté. La lysine est un élément de base dans la composition des protéines qui pourrait contribuer à maintenir l’équilibre azoté du corps et à prévenir l’action néfaste de la glycation.

Les minéraux essentiels de cette céréale

Le potassium et le calcium, minéraux essentiels pour l’organisme, sont beaucoup plus abondants dans le teff que dans toute autre céréale. Il contient également du fer et il est riche en fibres.

Sa glycémie

Une consommation de teff pourrait aider les personnes diabétiques ou prédiabétiques à mieux gérer la glycémie. En effet, sa teneur en amidons résistants est d’environ 20 à 40% et son indice glycémique est faible.

Etudes scientifiques menées sur le teff

  1. J Food Sci Technol. 2014;51(11):2881-95.
  2. N Engl J Med. 2005;353(16):1748-9.
  3. Scand J Gastroenterol. 2008;43(3):277-82.
  4. Nephron. 2001;87(2):148-54.

 

,
Article précédent
Régime sans gluten : les dangers de l’arsenic en trop grande quantité
Article suivant
Quinoa, méfie-toi, le teff pourrait être le nouvel aliment favori sans gluten !

Related Posts

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
Menu