Pratique de sport et spiruline : une excellente combinaison

La spiruline accorde aux sportifs de nombreux bienfaits :

  • Entretenir/Développer la masse musculaire & Optimiser le fonctionnement du muscle
  • Maintenir l’équilibre acido-basique
  • Prévenir les crampes
  • Participer à lutter contre le stress oxydatif
  • Améliorer l’oxygénation de l’organisme
  • Favoriser une meilleure récupération après un effort physique intense ou prolongé
  • Pour qui pratique régulièrement du sport, la spiruline est fortement conseillée pour améliorer ses performances et diminuer les effets négatifs issus de l’importante sollicitation de l’organisme.

spiruline-sportif-bienfaits

La Spiruline aide les sportifs à développer la masse musculaire et aide au fonctionnement du muscle

Les sportifs en phase de renforcement musculaire nécessitent une complémentation protéinée adaptée, particulièrement en acides aminés dits branchés (ou ramifiés), les trois BCAA : Leucine, Isoleucine et Valine.

Ces acides aminés sont fortement représentés dans la spiruline, avec de surcroît un complexe de vitamines, d’enzymes et de minéraux/oligo-éléments qui participent de manière synergétique à l’anabolisme musculaire et à la réduction adipeuse.

Par ailleurs, la vitamine A, synthétisée à partir du bêta-carotène présent dans la spiruline, joue non seulement un rôle bien connu dans la vision nocturne (utile pour les activités nocturnes comme par exemple les sports automobiles) mais elle intervient également dans le renouvellement cellulaire et tissulaire.

Très utile pour les sportifs, la spiruline favorise l’augmentation de la masse musculaire en apportant :

  • La plus grande proportion de protéines naturelles, dont tous les acides aminés essentiels et les fameux BCAA ainsi qu’un complexe de phytonutriments utiles à l’anabolisme musculaire.
  • La plus importante proportion de bêta-carotène naturelle, sans risque de surdosage (le bêta-carotène est utilisé selon les besoins du corps et le reste est éliminé naturellement, contrairement à la vitamine A qui peut être en excès – c’est l’hypervitaminose).
  • Une exceptionnelle concentration en magnésium et en calcium, minéraux essentiels dans le processus de contraction musculaire. Des déficiences en magnésium et en calcium pour les sportifs peuvent entraîner crampes, accidents musculo-tendineux et diminution des performances.

Les bénéfices de la spiruline pour le sport ne s’arrêtent pas là.

La spiruline aide à maintenir l’équilibre acido-basique, essentiel pour l’activité sportive

L’équilibre entre l’acidité et l’alcalinité du corps est influencé par un certain nombre d’habitudes et de comportements :

  • Alimentation
  • Absorption de liquides
  • Pollution
  • Tabagisme
  • Efforts physiques

Etc.

Le corps produit de l’acidité proportionnellement à l’activité cellulaire (elle-même liée à l’activité physique). Dans certains cas, les acides produits peuvent s’accumuler et être responsables de grand nombre de problèmes comme la déminéralisation ou le stress.

Les sportifs sont particulièrement sensibles aux conséquences d’un déséquilibre acido-basique, puisque l’organisme accroit sa pression sur des minéraux comme le calcium, le potassium, le magnésium et le phosphore, des éléments indispensables pour renforcer leurs os et leurs articulations dans le cadre de la pratique sportive. La spiruline agit à plusieurs niveaux :

  • Capacité basifiante grâce à la grande teneur en chlorophylle.
  • Propriétés anti-inflammatoires naturelles grâce à la présence de phycocyanine (le pigment bleue de la spiruline qui donne sa couleur à l’algue).
  • Action reminéralisante.
  • Production accrue d’hémoglobine grâce à la phycocyanine.

Pour les sportifs, la spiruline aide à prévenir l’apparition de crampes, aussi bien celles pendant l’effort qu’après l’effort, puisque l’apparition de ces dernières est liée à au manque d’oxygène (conduisant à la création d’acide lactique), au manque de minéraux (calcium et magnésium, dont la libération est inhibée par l’acide lactique), et trouvent dans le déséquilibre acido-basique un terrain propice pour apparaître.

N’hésitez pas à consulter notre article sur les bénéfices de la spiruline pour les sportifs pour plus d’informations.

Participer à la lutte contre le stress oxydatif

Le stress oxydatif peut être défini comme une exposition de notre organisme à l’agression de molécules toxiques, les radicaux libres. Ceux-ci proviennent de l’oxygène que nous respirons, molécule indispensable à la vie mais responsable en parallèle de la destruction de nos cellules en dénaturant nos protéines, nos lipides, nos sucres et même notre ADN.

Il y a stress oxydatif lorsque notre corps n’a pas accès à suffisamment d’anti-oxydants ou lorsque la production endogène de radicaux libres est trop importante (liée à une trop forte consommation d’oxygène en raison des efforts déployés).

Les sportifs de haut niveau, du fait d’une surconsommation d’oxygène lors de l’effort, et d’une sollicitation musculaire intense, prolongée et répétée, sont des victimes privilégiées du stress oxydatif, à tel point que certains spécialistes considèrent pour eux le stress oxydatif comme une « maladie professionnelle ».

Il est d’ailleurs prouvé par de nombreuses études scientifiques que les sportifs de haut niveau ont une espérance de vie inférieure à celle de la population générale.

La spiruline aide les sportifs à réduire cet impact.

Les sportifs capables de maintenir un niveau optimal d’anti-oxydants (par le biais d’une supplémentation) font preuve d’une meilleure récupération et s’inscrivent dans une démarche de santé et de prévention d’autant plus bénéfique qu’ils repoussent leurs limites physiques.

La spiruline aide les sportifs dans la lutte contre le stress oxydatif et favorise la récupération en apportant un cocktail d’anti-oxydants puissants et en très grande quantité tel la SuperOxyde Dismutase (plus connue sous son acronyme SOD), une enzyme essentielle dans le système de défense contre les radicaux libres, le β-carotène (la meilleure source étant la spiruline, loin devant la carotte), la phycocyanine et sa capacité à neutraliser 20 fois plus de radicaux libres que la vitamine C et 16 fois plus que la vitamine E.

L’effort dans le sport : la spiruline améliore l’oxygénation de l’organisme

spiruline-sport-endurance

Les sports d’endurance (course à pied, cyclisme, aviron, etc.) impliquent l’organisme entier dans un fonctionnement ayant pour ressource l’oxygène (métabolisme aérobie).

La puissance maximale du métabolisme aérobie dépend de la quantité maximale d’oxygène qui peut être utilisée par les mitochondries, cette puissance étant ainsi évaluée en mesurant la consommation maximale d’oxygène, la fameuse VO2MAX.

Or il semblerait que le transport de l’oxygène des poumons aux mitochondries soir le facteur limitatif essentiel de la consommation maximale d’oxygène pour des exercices généraux, c’est-à-dire mettant en jeu une masse musculaire importante.

Par conséquent, un sportif pratiquant de telles disciplines s’entraîne en aérobie afin d’améliorer sa circulation sanguine tant au niveau du coeur que de celui des vaisseaux sanguins (système cardio-vasculaire) en vue d’optimiser sa capacité à fournir de l’oxygène à ses muscles.

Cela a malheureusement un inconvénient : ces entraînements augmentent certes la masse de globules rouges chargés de transporter l’oxygène mais encore davantage le volume de plasma sanguin (le composant liquide du sang, dans lequel les cellules sanguines sont en suspension). C’est ainsi que s’opère une hémodilution et alors que l’hématocrite moyen est de 45% chez l’homme adulte celui des athlètes d’endurance est généralement plutôt bas, entre 42% et 45%, voire moins (l’hématocrite correspond à la proportion de globules rouges présents dans le sang).

La spiruline participe à l’amélioration des performances des sportifs en fournissant :

  • Une exceptionnelle teneur en fer biodisponible (95mg pour 100 g), le constituant essentiel de l’hémoglobine, protéine indispensable au transport de l’oxygène dans le sang.
    Rappelons que la biodisponibilité correspond à la proportion d’une substance qui va effectivement agir dans l’organisme par rapport à la quantité absorbée, un phénomène comparable à la dissipation.
  • La plus forte concentration de vitamine B12 (220 µg pour 100 g), élément qui entre en jeu dans l’hématopoïèse (la formation des globules rouges) mais également dans le système nerveux. Une déficience en vitamine B12 peut causer une anémie mégaloblastique c’est-à-dire une diminution du nombre de globules rouges avec augmentation de leur taille qui induit une mauvaise oxygénation des organes et des tissus. A long terme, cela peut provoquer des troubles neurologiques.
  • La phycocyanine, une protéine rarissime dont la structure moléculaire est quasi similaire à celle de l’érythropoïétine, le coeur de l’hémoglobine sanguine humaine. Sa consommation favorise une meilleure conservation des réserves d’oxygène suffisantes au sein du globule rouge et assure ainsi à l’organisme un fonctionnement plus « confortable » même dans des situations d’effort intense.

Quelle est la posologie de la spiruline pour les sportifs ?

Dans le cadre de la pratique de sport, la spiruline peut être consommée quotidiennement dans des quantités variant de 1 à 2 g (pour commencer) à 10 g, en augmentant graduellement.

La spiruline ne présente aucun danger pour les sportifs : à l’inverse d’une cure de vitamine A par exemple, les nutriments contenus dans la spiruline sont éliminés par l’organisme s’ils sont présents en excès.

De même, il n’existe aucun effet secondaire lié à la consommation de spiruline pour les sportifs, si ce n’est les personnes atteintes d’hémochromatose. Rappelons que la spiruline est une micro-algue tout à fait naturelle utilisée par de nombreuses civilisations avant nous et aujourd’hui encore (des peuples aztèques aux populations actuelles du Burkina Faso ou de Madagascar où la spiruline est utilisée pour lutter contre la malnutrition).

Attention cependant : une lecture approfondie des articles et dossiers disponibles sur la toile vous montreront rapidement qu’il existe un danger lié à la spiruline, liée à sa qualité.

Tout comme n’importe quel aliment végétal ou animal, sa qualité est liée à 3 facteurs :

  • Son environnement de culture
  • La méthode de production utilisée
  • Le type de commercialisation du produit

A la recherche de plus de performance, le sportif souhaitant consommer de la spiruline régulièrement a tout intérêt à rechercher un producteur de qualité. En quelques mots :

  • La spiruline possède une propriété de fixer les métaux lourds présents dans son milieu de culture (de nombreux scandales de spiruline contaminée au plomb ont éclaté, cultivée dans des lacs en Chine, premier producteur mondial de spiruline ; en France, plus de 50% de la spiruline vendue vient de Chine).
  • Plus la spiruline est vendue bon marché, plus il y a de probabilité que les processus industriels utilisés pour sa fabrication dénaturent la composition en nutriments de cette dernière (séchage instantané à 100° par projection de la spiruline en microgouttelettes).
  • Préférez de la spiruline cultivée dans son environnement naturel : la qualité nutritive de tous les végétaux dépend de facteurs comme la chaleur et l’ensoleillement.
  • Préférez la spiruline en paillettes, sa version artisanale (« pure ») voire en poudre : comprimés et gélules sont généralement associés à des additifs (agglomérants et antiagglomérants); la spiruline en gélule est l’équivalent d’une boite de conserve face à des légumes frais…

Dihé a sélectionné pour vous une spiruline de qualité supérieure cultivée de manière artisanale dans son environnement naturel. N'hésitez pas à l'essayer !

, , ,
Article précédent
Entre 50% et 70% de protéines dans la Spiruline
Article suivant
Bienfaits de la spiruline – La spiruline est efficace contre les carences en vitamine A

Related Posts

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
Menu