Ostéoporose : le magnésium pour réduire le risque de fracture

L’ostéoporose est une maladie du squelette qui réduit la densité des os et les fragilise. Cette fragilité est responsable de fractures spontanées et devient rapidement handicapante. L’apport en magnésium jouerait un rôle crucial sur le risque de fractures. Qu’en dit la science ?

Selon une étude publiée dans le British Journal of Nutrition le 20 juin 2017, il existe un lien entre une augmentation de l’apport en magnésium et une diminution du risque de fracture sur une période de suivi de 8 ans.

La carence en magnésium : un problème trop fréquent

L’enquête a été menée sur 1 577 hommes et 2 071 femmes inscrits à l’Osteoarthritis Initiative, une étude longitudinale multicentres continue menée au Etats-Unis. Des questionnaires complétés à l’inscription ont fourni les données relatives à l’apport en magnésium venant de compléments alimentaires et de l’alimentation. Seulement 27% des sujets respectaient l’apport journalier en magnésium de 420mg pour les hommes et 320 mg pour les femmes recommandé aux Etats-Unis. Ces données sont cohérentes avec ce qui avait été mis en évidence par l’étude SU.VI.MAX parue en 2003. Il s’agissait ici aussi d’une étude longue (1994-2002) qui a porté sur 13 017 personnes en France. Les résultats concernant le magnésium sont sans appels : 75% des Français et 77% des Françaises ont des apports quotidiens en magnésium en deçà des recommandations officielles.

Une corrélation entre le magnésium et le risque de fractures

Sur une période de suivi de 8 ans, 198 hommes et 368 femmes ont subi une fracture. Les 20% d’hommes dont l’apport en magnésium était le plus important étaient sujets à un risque de fracture 53% plus bas que les 20% dont l’apport était le plus bas. Quant aux femmes, celles dont l’apport en magnésium était les plus important étaient sujettes à un risque 62% plus bas. Les femmes dont l’apport en magnésium respectait la recommandation journalière aux États-Unis étaient sujettes à un risque de fracture 27% plus bas que celles pour qui ce n’était pas le cas.

fracture causée par l'osteoporose, maladie du squelette

Le rôle du magnésium dans le renforcement des os

Les auteurs de l’étude, le Prof. Nicola Veronese et ses collègues, ont observé l’influence positive du magnésium sur le fonctionnement des ostéoblastes et des ostéoclastes, et son rôle dans l’assimilation du calcium grâce à sa contribution à la régulation du calcitriol (la forme hormonalement active de la vitamine D) et de la parathyroïde (qui sécrète notamment une hormone favorisant la régulation des taux de calcium).

Les ostéoclastes sont des cellules qui détruisent le tissu osseux et les ostéoblastes celles qui le reforment.

Le magnésium et l’ostéoporose 

Les scientifiques rappellent également que le magnésium contribue à combattre l’inflammation, associé au risque de fracture et à l’ostéoporose, et contribue au renforcement musculaire, réduisant ainsi le risque de chute.

« Un apport en magnésium alimentaire plus important a un effet protecteur sur les fractures ostéoporotiques, en particulier chez les femmes. On suppose donc que ce minéral joue un rôle important dans le développement de l’ostéoporose et des fractures » concluent les auteurs.

Comment compenser une carence en magnésium ?

La forme la plus pure de magnésium et la mieux assimilée est l’huile de magnésium marin. Elle est appliquée sur la peau qui l’absorbe et transfert le magnésium directement dans le sang, sans passer par le système gastro-intestinal, peu efficace. On estime ainsi à 30% seulement l’assimilation du magnésium par la voie digestive. Cette application cutanée présente d’autres bienfaits, soulageant notamment les douleurs musculaires et articulaires tout en favorisant une meilleure récupération nocturne.

,
Article précédent
Les répulsifs naturels contre les tiques – Maladie de Lyme
Article suivant
Tout savoir sur le moringa

Articles sur le même thème

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
Menu