Soulagez votre ulcère grâce au moringa

Une personne sur dix souffre d’un ulcère douloureux. Alors que la bactérie en cause est de plus en plus résistante aux antibiotiques, la consommation de moringa pourrait soulager efficacement les malades.

Mais tout d’abord, commençons par le problème.

Qu’est-ce qu’un ulcère ?

L’ulcère peptique ou ulcère gastro-duodénal est une lésion des parois protectrices des zones du système digestif en contact avec les sécrétions d’acide gastrique.

Cette plaie ou érosion est entretenue par une inflammation, une infection et/ou des difficultés à cicatriser.
Trois régions sont sujettes aux ulcères dans le corps : l’intérieur de l’estomac (ulcères gastriques), l’intérieur de l’œsophage (ulcères œsophagiens), et dans la partie supérieure de l’intestin grêle (ulcères duodénaux, qui sont la forme d’ulcère la plus commune).

Les causes de l’ulcère

  1.    Les infections bactériennes causées par helicobacter pylori (H. Pylori). Les chercheurs ont découvert que 90% des patients souffrant d’ulcères duodénaux et 80% des patients souffrant d’ulcères gastriques sont infectés par cette bactérie.
  2.    Une consommation excessive d’anti-douleurs sans ordonnance comme l’aspirine
  3.    De mauvaises habitudes de vie comme le tabagisme, une consommation excessive d’aliments gras, de caféine, d’alcool, etc.
  4.    Le stress à la fois physiologique et psychologique.
  5.    Les antécédents familiaux.
  6.    Les traitements du cancer (radiothérapie, chimiothérapie).

Ulcère : quels symptômes ?

Image d'un manequin en bois qui souffre de douleurs abdominalesLe symptôme classique est une douleur vive et cuisante qui suit la consommation d’aliments épicés (piments, sauces épicées), acides (citrons jaunes et verts, oranges, pamplemousses, ananas, jus de fruits) raffinés (pain blanc, pâtes, sucre) ou de viande rouge (agneau, bœuf, porc).

Ces aliments augmentent l’acidité gastrique et génèrent des reflux acides qui empirent les symptômes liés aux ulcères. Ainsi, il est possible de ressentir une sensation de brûlure allant de l’abdomen vers la poitrine. Dans les cas graves, la douleur peut vous empêcher de dormir ou vous réveiller pendant la nuit.

D’autres symptômes incluent des changements d’appétit, des selles foncées ou qui contiennent du sang, la perte de poids et des problèmes de digestion dont la nausée et les vomissements.

Le moringa pour soulager les ulcères

Il existe beaucoup de traitements comme la chirurgie, les antibiotiques et/ou les traitements anti-acides. Cependant, ces traitements sont coûteux (chirurgie)  et peuvent avoir des effets indésirables. C’est là qu’intervient le moringa, un superaliment qui constitue un remède intéressant tant en termes de coûts que d’efficacité. En plus d’être un superaliment riche en nutriments qui stimule le système immunitaire, le moringa possède des propriétés intéressantes pour prévenir les infections microbiennes, le cancer, le diabète, les inflammations ainsi que les troubles du système digestif, en particulier les ulcères.

Le thé de feuilles de moringa est en effet un traitement ayurvédique des ulcères gastriques bien connu et documenté depuis des siècles. La science moderner a récemment confirmé l’efficacité de ces feuilles sur les ulcères gastriques et duodénaux.

Ainsi par exemple, des chercheurs ont démontré en 2012 l’effet régulateur des feuilles de moringa sur les ulcères gastriques causés par l’aspirine et l’alcool, notamment par le biais de l’augmentation de l’épaisseur de la muqueuse de l’estomac qui s’était érodée à cause d’une consommation excessive de ces produits.

Cette particularité suggère que les feuilles de moringa oleifera accélèrent également le processus de rétablissement des ulcères gastriques et duodénaux.

Dans une autre étude, publiée dans le Journal of Pharmacy and Biological Sciences en 2014, les auteurs notent que les «résultats suggèrent clairement que les feuilles de moringa oleifera agissent comme un puissant inhibiteur de helicobacter pylori». Dans cette même étude, ils ont remarqué que la bactérie présentait une résistance très forte aux traitements antibiotiques habituels. Cela pourrait s’expliquer selon eux par l’utilisation de ces médicaments dans le traitement d’autres pathologies, notamment dans les cas d’infections gynécologiques, dentaires et gastro-intestinales. Ces scientifiques concluent ainsi que « cet organisme [helicobacter pylori] peut être combattu en utilisant les feuilles de moringa oleifera comme un agent thérapeutique alternatif aux antibiotiques »

Tableau synthétique des effets du moringa sur la bactérie helicobacter pylori :

Tableau synthétique des effets du moringa sur la bacterie responsable des ulcères (helicobacter pylori)

Source: Ezugwu, R.I.* and Chukwubike, C., Evaluation of the antimicrobial activity of Moringa oleifera leaves extract on Helicobacter pylori, Journal of Pharmacy and Biological Sciences, Volume 9, Issue 6 Ver. II (Nov -Dec. 2014) – Notes : la concentration de 0,1µg/ml est obtenue à partir de 100mg de poudre de feuilles de moringa dans 100ml d’eau distillée.

L’utilisation de feuilles de moringa dans le traitement des ulcères et autres troubles du système digestif est une ancienne tradition dans beaucoup de pays dont l’Inde, le Pakistan, et l’Afrique de l’ouest. Grâce aux recherches en cours, la communauté médicale moderne devrait progressivement valider et considérer l’utilisation du moringa en tant que remède classique à cette affection chronique douloureuse.

Sources

  1. Debjani Guha, S. (2011). Moringa oleifera induced potentiation of serotonin release by 5-HT3 receptors in experimental ulcer model. Phytomedicine, 18(2-3), 91-95. doi:10.1016/j.phymed.2010.06.003
  2. Satya Prasad, V. (2007). Effect of Leaves and Fruits of Moringa oleifera on Gastric and Duodenal Ulcers. Pharmaceutical Biology, 45(4), 332–338. doi:10.1080/13880200701212924
  3. Manmohan Singhal, S. (2013). Evaluation of Antiulcer Activity of Moringa Oleifera Seed Extract, Journal of Pharmaceutical Science and Bioscientific Research, 3(1), 20-25.
  4. Ezugwu, R.I.* and Chukwubike, C., Evaluation of the antimicrobial activity of Moringa oleifera leaves extract on Helicobacter pylori, Journal of Pharmacy and Biological Sciences, Volume 9, Issue 6 Ver. II (Nov -Dec. 2014) www.iosrjournals.org/iosr-jpbs/papers/Vol9-issue6/Version-2/M09625760.pdf
  5. Grundy, D. (2006), Serotonin and sensory signalling from the gastrointestinal lumen. The Journal of Physiology, 575: 1–2. doi: 10.1113/jphysiol.2006.113472 Serotonin and sensory signalling from the gastrointestinal lumen.
  6.  Debnath S, Guha D. Role of Moringa oleifera on enterochromaffin cell count and serotonin content of experimental ulcer model. Indian J Exp Biol. (2007)
  7.  Debnath S, et al. Moringa oleifera induced potentiation of serotonin release by 5-HT(3) receptors in experimental ulcer model. Phytomedicine. (2011)
  8. Choudhary MK, Bodakhe SH, Gupta SK. Assessment of the Antiulcer Potential of Moringa oleifera Root-Bark Extract in Rats. J Acupunct Meridian Stud. (2013)
  9. Vinay Kumar Verma, Nripendra Singh, Puja Saxena and Ritu Singh, Anti-Ulcer and Antioxidant Activity of Moringa Oleifera (Lam) Leaves against Aspirin and Ethanol Induced Gastric Ulcer in Rats, Int. Res. J. of Pharmaceuticals (2012), Vol. 02, Issue 02, pp. 46-57
  10. V.C. Devaraj, Mohammed Asad and Satya Prasa, Effect of Leaves and Fruits of Moringa oleifera. on Gastric and Duodenal Ulcers, Pharmaceutical Biology 2007, Vol. 45, No. 4, pp. 332–338

Dihé a sélectionné pour vous un moringa de qualité supérieure cultivé de manière artisanale dans son environnement naturel. N'hésitez pas à l'essayer !

,
Article précédent
Le moringa et l’asthme
Article suivant
Les bienfaits du moringa pour prévenir l’hypertension

Related Posts

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
Menu