Les effets secondaires de la spiruline : faut-il s’attendre à des effets indésirables ?

Si les vertus de la spiruline ne sont plus à démontrer, la consommation de la cyanobactérie peut parfois provoquer des effets indésirables. Nausées, céphalées, troubles digestifs… Ces effets secondaires de la spiruline conduisent parfois les consommateurs à stopper précipitamment leur cure. Mais pourquoi ressentons-nous ces effets indésirables et pouvons-nous y remédier ?

Troubles intestinaux, problèmes digestifs et maux de ventre

La spiruline agit efficacement sur les toxines. Son action ciblée sur les impuretés présentes dans le côlon peut conduire à des troubles intestinaux : maux de ventre, douleurs légères, ballonnements, constipation ou diarrhée… Généralement, cet effet n’est que provisoire et disparaît à mesure que l’adaptation à ce nouvel aliment se fait. Ne soyez pas non plus surpris si l’aspect de vos selles change, la couleur de la spiruline en est la cause. 

Maux de tête, migraines, céphalées et fièvre

Certaines personnes se plaignent également de maux de tête ou de migraines suite à la consommation de spiruline. Un élément principal explique cette conséquence malheureuse : la spiruline possède une forte teneur en protéines et votre organisme n’est pas nécessairement habitué à une telle concentration. Il se peut, également, que cette migraine entraîne une légère fièvre. Là encore, le symptôme est généralement passager. Si tel n’est pas le cas, veillez à consulter votre médecin. 

bienfaits de la spiruline

Des effets parfois dangereux sur le foie et les reins 

Parce qu’elle est riche en acide urique, en vitamines et en minéraux, la spiruline a des effets sur le foie et les reins. Si vous souffrez d’une pathologie hépatique ou rénale, il est nécessaire de consulter votre médecin avant de débuter une cure de spiruline. Toutefois, seule une trop forte consommation de spiruline peut entraîner des effets indésirables au niveau des reins et du foie. Une consommation proportionnée n’implique généralement pas de tels désagréments. 

Les effets secondaires un peu plus rares… 

Les personnes consommant de la spiruline peuvent aussi observer d’autres troubles liés à la prise de la cyanobactérie. En voici une liste non-exhaustive : 

  • Des éruptions cutanées : sous forme d’irritations, de plaques rouges sur la peau, d’eczéma… 
  • Une forte transpiration : parce qu’elle augmente parfois la température du corps, la spiruline agit également sur la transpiration. Veillez donc à rester hydratés ! 
  • Sentiment de fatigue et vertiges : là encore, l’insertion d’un nouvel aliment dans votre régime alimentaire peut mener à troubler votre équilibre interne. 

Peut-on, dans ce cas, minimiser les effets indésirables de la spiruline sur l’organisme ? 

Pouvons-nous limiter les effets secondaires de la spiruline ?

Comme nous le soulignions ci-dessus, la principale raison de l’apparition de troubles indésirables est le temps d’adaptation à ce nouvel aliment. Votre organisme répond différemment à la consommation de la spiruline : si pour certains cela ne change absolument rien, pour d’autres il faut laisser le temps à votre corps de s’adapter à la cyanobactérie. 

Pour ce faire, il est recommandé de suivre une cure de façon très progressive en allant de 1 g par jour jusqu’à 5 g par jour au fur et à mesure de l’année qui s’écoule. Cela ne prémunit pas contre les effets indésirables mais peut réduire leur portée. 

Enfin, il ne faut pas oublier que les effets secondaires ne sont pas nécessairement dus à l’intégration d’un nouvel aliment dans votre régime alimentaire mais à la qualité de l’aliment en lui-même. C’est pourquoi chez Dihé nous vous recommandons d’être particulièrement attentifs à la provenance de la spiruline que vous vous apprêtez à consommer. Il n’est malheureusement pas impossible de voir de la spiruline produite dans des environnements très pollués être vendue dans les commerces bio, sur Internet ou encore (plus étonnamment) dans les pharmacies. 

Conclusion 

Ainsi, la spiruline est un super aliment qu’il faut savoir consommer de manière progressive et proportionnée. Une consommation abusive et anarchique de la “micro algue” entraînera des désagréments sérieux voire même dangereux dans certains cas. En veillant à respecter les doses préconisées, il y a peu de risques d’être confronté à des effets indésirables. Il n’est pas impossible de connaître quelques désagréments au début de la cure, mais cela est passager et provient surtout de la consommation d’un nouvel aliment : il faut laisser à votre corps le temps de s’adapter à la cyanobactérie. Si toutefois les effets indésirables sont persistants, n’hésitez pas à en parler à votre médecin qui vous indiquera la démarche à suivre. 

Dihé a sélectionné pour vous une spiruline d’une qualité exceptionnelle cultivée de manière artisanale dans son environnement naturel. Son goût est particulièrement doux et très apprécié de nos clients. C’est aussi une des rares spirulines garantie sans métaux lourds ni additifs.

Essayez-la, vous ne serez pas déçu !

Menu