Qualité du ginseng : Comment choisir le meilleur ginseng ?

Le ginseng coréen (Panax ginseng) est une plante maîtresse dans la médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 4000 ans. Ce rôle central lui été tout naturellement attribué en raison de sa capacité à soutenir l’organisme afin de lutter contre de très nombreuses pathologies, du diabète (régulation de la glycémie) aux dysfonctions sexuelles en passant par les troubles cognitifs ou au soutien des performances sportives.

Le ginseng est en effet un adaptogène, c’est-à-dire une plante médicinale qui développe, de manière générale et non spécifique, la résistance de l’organisme aux divers stress auxquels il est soumis.

En savoir plus : Qu’est-ce que le ginseng ?

Cette propriété d’action non spécifique est très intéressante car elle permet d’agir sur plusieurs leviers physiologiques et présente ainsi de nombreux bienfaits pour notre bien-être et notre santé globale. Ceux-ci ont été mis en évidence par une somme impressionnante de publications scientifiques.

Qualité du ginseng – Quelques explications

Il est cependant difficile pour les chercheurs de développer des protocoles de traitements autour de cet adaptogène en raison d’une trop forte disparité de qualité de panax ginseng.

Les composantes du Panax ginseng qu’on tient en effet pour actives sont les ginsénosides (de la famille des saponines) et les teneurs en ces éléments varient énormément d’un ginseng à un autre.

Il existe plusieurs raisons. La hausse de la demande incite par exemple les producteurs peu scrupuleux à récolter la plante prématurément, ce qui en altère la qualité[1]. La racine de ginseng atteint sa maturité à la fin de sa sixième année et la tradition en Corée est donc de la récolter à cet âge. Il est possible, mais pas correct selon nous, de la récolter plus tôt, notamment pour les vendre sous forme de poudre ou de comprimés par exemple.

Il faut aussi tenir compte du fait que les ginsénosides sont difficiles à extraire, puisqu’ils ne sont présents qu’en faible quantité dans la plante[2]. Vérifiez donc bien la méthode d’extraction, le ginseng rouge de Corée étant un extrait réalisé de manière traditionnelle et sans solvants de synthèse notamment.

De plus, pour réduire les coûts, plusieurs fabricants préfèrent des mélanges contenant une plus grande quantité d’éleuthérocoque (aussi appelé ‘ginseng sibérien’ mais appartenant à une toute autre famille botanique et ne contenant pas de ginsénosides notamment) ou d’autres adaptogènes que de Panax ginseng[3].

Autre explication, l’origine géographique. Le ginseng rouge de Corée est réputé comme étant celui de la meilleure qualité, mais la Chine, le Canada et les Etats-Unis en produisent bien davantage que la péninsule coréenne.

A noter également que l’Amérique du Nord produit un autre type de ginseng, le Panax quinquefolius, qui n’a pas exactement les mêmes composés et les mêmes propriétés.

Dihé vous propose un Panax Ginseng Rouge de Corée sélectionné avec soin pour sa richesse exceptionnelle en ginsenosides.

Essayez-le, vous l’adorerez !

  • Promo ! panax ginseng rouge de corée photo du pot et de sa boîte

    Panax GINSENG ROUGE de Corée ‘Prestige’

    69,00 62,00 TTC
    Ajouter au panier

Vérifiez la qualité du Ginseng : Demandez les résultats d’analyses

Bref, ce n’est pas simple de s’y retrouver. Connaître les teneurs en ginsénosides nous aideraient grandement mais une étude a montré que dans près de 50 % des échantillons de ginseng analysés, les concentrations en ginsénosides étaient inférieures à celles qui étaient indiquées sur l’étiquette des divers produits[4]. Demandez donc des preuves, analyses à l’appui.

Comme pour la spiruline, il est très important de se renseigner avant d’acheter du ginseng. C’est pour cela que nous mettons un point d’honneur chez Dihé à étudier chaque produit en détail, de le tester pour notre consommation personnelle avant de présenter la meilleure qualité accompagnée d’un maximum d’informations utiles à nos lecteurs et clients.

Photo de la corée, pays d'origine du ginseng de la meilleure qualité

Les critères de qualité pour choisir le meilleur ginseng

La teneur en ginsénosides bien sûr :

Un bon ginseng présente un taux de Rg1+Rb1 supérieur à 8 à 10mg/g et un ginseng de très bonne qualité a un taux d’au moins 14 à 15mg/g.

Un ginseng de qualité exceptionnelle peut atteindre un taux de Rg1+Rb1 de 20 à 25mg/g.

Pensez à demander les analyses !

Et méfiez-vous si le vendeur vous annonce des taux de 100 ou 200mg/g. Il pourrait s’agir, au mieux, des taux de saponines, pas de ginsénosides.

Le prix :

Ce n’est pas un indicateur suffisant car certains peuvent vendre leurs produits chers pour donner une impression de qualité (nous connaissons de tels cas dans la spiruline par exemple).

C’est un critère tout de même à prendre en considération car un bon ginseng coûte entre 65€ à 80€ les 40g. Un pot de ginseng à 8,90€ ou à 16,90€ n’est tout simplement pas possible. A moins qu’il ne soit de bien piètre qualité…

Le type de ginseng :

Vérifiez qu’il s’agisse bien du panax ginseng et pas d’une autre plante, même médicinale!

L’âge de la racine de ginseng :

Comme nous l’avons vu, il vous faut choisir des racines de 6 ans d’âge. La plupart des ginsengs vendus semblent avoir cet âge. Mais qu’en est-il vraiment ? Impossible à vérifier.

Le type d’extraction :

En Corée, l’extraction traditionnelle optimisant la concentration des principes actifs passe notamment par une étape à l’étuve. Le ginseng blanc devient du ginseng rouge après cette phase et c’est donc celui qui est le meilleur en termes de concentration des ginsénosides.

L’origine du ginseng :

Le ginseng rouge de Corée est le plus réputé mais vous pouvez trouver du ginseng d’autres pays, de Chine principalement.

Voilà ! Cet article était peut-être un peu long et dense, mais il m’a semblé essentiel de partager avec vous tous ces éléments pour que vous puissiez, en toute connaissance de cause, faire le choix du meilleur ginseng correspondant à vos besoins.

[1] Harkey MR, Henderson GL, Gershwin ME, et al. Variability in commercial ginseng products: an analysis of 25 prep-arations. Am J Clin Nutr2001 ; 73 (6) : 1101-6.

[2] Take a look at ginseng. Nursing2001 ; 31 (1) : 28-30.

[3] Bratman S, Kroll DJ. The Natural Pharmacist. 

[4] Harkey MR, Henderson GL, Gershwin ME, et al. Variabil-ity in commercial ginseng products: an analysis of 25 prep-arations. Am J Clin Nutr2001 ; 73 (6) : 1101-6.

, ,
Article précédent
Coronavirus : Les compléments alimentaires à éviter !
Article suivant
Les bienfaits du ginseng

Related Posts

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
Menu