Carences alimentaires et maladies graves : l’importance des nutriments

Photo du docteur Ames, père de la théorie du triage

La théorie du triage des micronutriments met en avant la gravité de l’impact des carences alimentaires sur la santé. Selon la théorie du docteur Ames, une carence même légère en vitamines et minéraux peut provoquer des cancers, des maladies cardiaques et d’autres maladies dégénératives telles qu’Alzheimer ou Parkinson.

En octobre 2009, le Docteur Bruce Ames et son équipe de recherche du Children’s Hospital Oakland Research Institute à Oakland, en Californie, ont publié l’article intitulé : « La vitamine K, un exemple de la théorie du triage : l’insuffisance en en micronutriments a-t-elle un rapport avec les maladies liées à l’âge ? » dans le numéro d’octobre du journal American Journal of Clinical Nutrition.

Alors que certains initiés ont immédiatement reconnu l’importance de cet article révolutionnaire, les médias ne lui ont pas porté l’attention qu’il méritait et le public n’a pas été informé.

Une découverte vitale sur le danger des carences alimentaires

Ce que le Docteur Ames et ses collègues ont accompli était incroyable, rien de moins. D’abord, ils ont réussi à prouver la véracité de la théorie du « triage »  des micronutriments du Docteur Ames, une théorie selon laquelle le corps accorde la priorité à l’utilisation de rares micronutriments pour favoriser la survie à court terme, mais aux dépens de la santé à long terme.

Deuxièmement, ils ont pu démontrer clairement que l’apport en vitamine K recommandé doit être augmenté afin de prévenir les maladies cardiaques, l’ostéoporose, et pour assurer la santé optimale des êtres humains.

La théorie de l’importance des nutriments

Le Docteur Ames a d’abord présenté sa théorie du triage du vieillissement en 2006. Il ne s’agissait à l’époque que d’une théorie, et il ne disposait pas des données cliniques pour la soutenir. Cependant,  la théorie était parfaitement logique selon lui, et il savait que ce n’était qu’une question de temps avant qu’il puisse la prouver.

Selon sa théorie du triage, quand le corps a besoin de nutriments pour la santé à court-terme et pour la reproduction, il agit comme Robin des Bois et les vole aux organes riches en nutriments et d’une importance moindre afin d’entretenir les organes vitaux en manque de nutriments.

Photo de brins d'ADN

Le Docteur Ames affirme par exemple que : « Si vous manquez de fer, vous allez en chercher dans le foie avant d’en chercher dans le cœur, parce que si vous le puisez dans le cœur, vous êtes mort. L’inconvénient est que cela endommage l’ADN sur le long terme, ce qui peut  se manifester sous la forme d’un cancer 20 ans après. »[1]

La spiruline, l’aliment le plus riche en fer et nutriments au monde, toutes catégories confondues !

« Si vous êtes en carence pendant des années, votre corps faiblit, l’ADN s’abîme, vous tombez malade et vous finissez par mourir ».  Le Dr. Ames ajoute que : « si vous voulez allonger votre espérance de vie au maximum, vous devez répondre à vos besoins en micronutriments tout au long de votre vie. »

Carencé, l’organisme sacrifie la santé pour répondre à un besoin immédiat

Ames et son équipe ont donc entrepris de prouver sa théorie, et ont choisi la vitamine K comme point de départ, car les effets de la carence en vitamine K sont plus faciles à analyser.

Photo d'un organisme qui concentre les nutriments dans le cerveau

Ce qu’ils ont découvert est véritablement terrifiant. Quand l’apport en vitamine K est limité, comme c’est le cas dans l’alimentation typique occidentale, le corps utilise le peu qu’il peut trouver pour protéger les fonctions métaboliques cruciales dans le foie. Malheureusement, cela laisse une quantité insuffisante de vitamine K pour d’autres protéines qui en dépendent pour fonctionner correctement. C’est notamment le cas de celles qui servent à la formation des os, à la prévention du cancer et à protéger le cœur de l’athérosclérose. Cela expose le corps aux risques de développer des maladies liées à l’âge comme le cancer, les maladies du cœur et l’ostéoporose.

« Je pense que des dommages métaboliques insidieux se produisent, même avec seulement de très faibles déficiences en micronutriments et qu’ils vont augmenter le risque de cancer, de maladie cardio-vasculaire, de dysfonctionnement cognitif et d’autres maladies associées au vieillissement. »

Dr Bruce Ames

Des valeurs nutritionnelles de référence insuffisantes

Malheureusement, les recommandations actuelles de la FDA (« Food and Drug Administration », l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) concernant la vitamine K (90 µg/jour pour un adulte) sont basées sur les niveaux qui assurent la coagulation suffisante du sang, mais ne suffisent pas à en assurer des niveaux optimaux sur le long terme. Et en Europe, c’est pire ! L’EFSA, l’Autorité européenne de sécurité des aliments, ne recommande que 75µg/jour pour un adulte…

Et cela est valable pour les autres vitamines et minéraux/oligo-éléments. La VNR (Valeur Nutritionnelle de Référence qui remplace les anciens Apports Journaliers Recommandés) pour la vitamine C a été définie de manière à prévenir le scorbut et donc le danger de mort et non pour  garantir une santé optimale.

Photo d'un individu souffrant de carences alimentaires

C’est dans ce contexte que la consommation de compléments alimentaires et/ou de superaliments  prend tout son sens.

Moringa, le plus riche en nutriments du monde végétal, en comprimés et infusions !

[1] Downey, Michael.  The triage theory offers a new look at aging. (La théorie du triage propose une nouvelle approche du vieillissement) Natural Foods Merchandiser. Jan. 1, 2007

Dihé a sélectionné pour vous une spiruline de qualité supérieure cultivée de manière artisanale dans son environnement naturel. N'hésitez pas à l'essayer !

, , , , , ,
Article précédent
Spiruline : consommée pendant la grossesse, elle protège le bébé des métaux lourds
Article suivant
La vitamine B12 de la spiruline serait-elle dangereuse ?

Related Posts

1 Commentaire. En écrire un nouveau

NATOORAL
24/08/2018 17:49

Merci pour cet excellent article ! Documenté et sourcé comme on les aime. De l’importance de s’informer pour mesurer celle de ses choix nutritionnels et d’une alimentation adaptée et saine.

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
Menu