Les bienfaits du moringa pour prévenir l’hypertension

L’hypertension touche 14 millions de Français et serait à l’origine de 51 % des décès par accident vasculaire cérébral et de 45 % de ceux dus à une cardiopathie coronarienne dans le monde. Pourtant il existe des solutions naturelles pour prévenir  l’hypertension.

Le rôle du Moringa oleifera dans le traitement de cette pathologie grave est connu des praticiens de l’Ayurvéda, médecine traditionnelle de l’Inde. Des études scientifiques récentes mettent en évidence que les compléments alimentaires à base de moringa peuvent effectivement diminuer la tension artérielle trop élevée des patients. D’une manière générale, elle peut avoir des effets bénéfiques sur l’ensemble du système cardiovasculaire. En maintenant une pression artérielle saine, les patients peuvent réduire les risques de problèmes médicaux, et améliorer leur espérance de vie en bonne santé.

L’hypertension

L’hypertension, ou tension artérielle élevée, est un excès de pression sanguine sur les parois des artères et des veines. Avec le temps, l’hypertension peut entraîner des effets néfastes sur l’organisme tels que des troubles coronaires, des AVC, des insuffisances rénales ou des crises cardiaques. Les traitements pharmaceutiques pour l’hypertension sont nombreux, mais la plupart ont de graves effets secondaires. En outre, ils ne seraient pas efficaces dans tous les cas de figure. Non traitée, l’hypertension accélère la détérioration de la circulation sanguine et peut entraîner des maladies graves, et même la mort. L’hypertension primaire est diagnostiquée sans qu’il soit possible d’en identifier la cause, alors que l’hypertension secondaire est généralement le résultat d’une autre maladie ou trouble.

Symptômes de l’hypertension

On estime que l’hypertension touche 25% de la population ; pourtant, dans de nombreux cas elle n’entraîne aucun symptôme et peut passer inaperçue pendant des années avant de révéler ses effets dangereux. Les facteurs de risque de l’hypertension sont notamment l’âge, l’obésité, l’alcoolisme, le tabagisme et la prédisposition génétique. Dans certains cas d’hypertension avancés ou extrêmes, les patients peuvent souffrir de maux de tête, de douleurs thoraciques, de troubles de la vision ou de fatigue anormale. Ils peuvent également avoir un rythme cardiaque irrégulier et du sang dans les urines. Dans moins d’un tiers des cas, les patients ne ressentent aucun symptôme avant d’être diagnostiqués. L’hypertension est généralement mise en évidence grâce à un simple test chez un médecin. Ce test peut également être réalisé chez soi avec un tensiomètre composé d’un brassard et d’un système de mesure électronique automatique.

Etudes sur les effets du moringa contre l'hypertension

Découverte de composés naturels pour traiter l’hypertension

La composition chimique du moringa a été largement étudiée au cours des dernières années dans le but d’en déterminer les bienfaits. En 1994 également, le Journal of the Chemical Society, Perkin transactions 1, a publié une étude mettant en avant quatre composés chimiques présents dans la feuille de moringa qui semblent pouvoir contrôler et traiter une tension artérielle trop élevée. Le niazicin A1 et le niazicin B3 font partie des glycosides carbamate, alors que le niazicin A5 et le niazicin B10 sont des thiocarbamates que l’on retrouve aussi dans les glycosides de l’huile de moutarde. Il s’est avéré, lors de tests en laboratoire, que ces quatre composants réduisaient significativement une tension artérielle trop élevée. Ce sont les premiers thiocarbamates naturels découverts. Les scientifiques estiment qu’ils pourraient offrir de nouvelles perspectives de traitement de l’hypertension dans la pratique médicale.

Ainsi par exemple en 2012 le Chinese Journal of Physiology a publié une étude démontrant l’efficacité du moringa comme hypotenseur chez des rats lorsque les chercheurs leur ont administré une dose de 4,5mg/kg d’extrait hydroalcoolique de feuilles de moringa (soit un équivalent de 45mg/kg de poudre de feuille entière – 2,7g/jour pour une personne de 60kg). Cet effet était associé à une augmentation du potentiel antioxydant, notamment avec une plus forte production endogène de superoxyde dismutase (enzyme SOD).

Études supplémentaires sur les effets du moringa contre l’hypertension

Il a également été prouvé en l’an 2000 que les feuilles de moringa diminuent les taux de cholestérol des patients. Bien que n’ayant pas d’incidence directe sur la tension artérielle, cette plante peut contribuer à réduire les dommages causés par l’hypertension sur vaisseaux sanguins. Ainsi, dans cette étude, la consommation de moringa a permis de réduire les taux de cholestérol dans le sang, le foie et les reins, respectivement de 14,35%, 6,40% et 11,09%. Et les scientifiques de conclure que « les feuilles de moringa oleifera présentent clairement une capacité hypocholestérolémiante et que des données pharmacologiques solides existent pour les utiliser à cette fin ».

 

Pour commander du moringa de qualité, rendez-vous ici !

 

** Cet article présente les résultats de plusieurs études. Toutefois, nous ne prétendons pas que le moringa soit un remède pour l’hypertension. Ces informations ont vocation à informer le grand public sur les avancées de la science. Il s’agit d’une plante remarquable à intégrer à votre alimentation afin de maintenir un mode de vie plus sain. **

Dihé a sélectionné pour vous un moringa de qualité supérieure cultivé de manière artisanale dans son environnement naturel. N'hésitez pas à l'essayer !

, ,
Article précédent
Soulagez votre ulcère grâce au moringa
Article suivant
Carence en fer – Le risque de perte auditive mis en évidence. Et comment la prévenir !

Related Posts

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
Menu