Bénéfices de la spiruline pour les sportifs : Endurance, Performances et Récupération

En tant que sportif régulier, vous mettez votre corps à rude épreuve, ce qui peut rapidement mener l’organisme à un état de déséquilibre et de fatigue, qui à son tour impacte vos capacités physique et vos performances générales. La spiruline est un composant naturel qui permet de prévenir ce déséquilibre et contribue ainsi à des performances optimales, tant sur le plan de l’endurance que de la puissance musculaire. Elle participe également à une récupération optimale.

La spiruline présente ces caractéristiques grâce à la présence de nutriments essentiels hautement assimilables et à leur action complémentaire et harmonieuse.

Entretenir/développer la masse musculaire

La spiruline contient environ 60% de son poids en acides aminés (les constituants élémentaires des protéines) contre 20% en moyenne pour le bœuf ou 13% pour les œufs. Il en existe 22 dont 8 sont dit essentiels car l’organisme ne peut les synthétiser. La spiruline, outre sa forte teneur protéinique, présente une très importante concentration de ces acides aminés essentiels (50% du total). Parmi ceux-ci, notons particulièrement la présence de

– Valine et de leucine, qui participent à la réparation des lésions musculaires,
– Isoleucine, qui permet de synthétiser d’autres acides aminés non essentiels,
– Méthionine, qui possède une importante capacité antioxydante.

Les trois premiers acides aminés jouent par ailleurs un rôle prépondérant dans la prise de masse musculaire.

Par ailleurs, et ce contrairement aux protéines animales difficiles à assimiler, les protéines de spiruline sont très digestes car l’algue ne possède pas de membrane cellulaire. La digestibilité – ou Utilisation Protéique Nette (NPU en anglais) – de la spiruline est estimée entre 53 et 61%. Ceci est à mettre en parallèle avec les lentilles (30%), la viande de bœuf (15%), le lait de vache (12%). La spiruline est donc facilement et rapidement assimilée par notre organisme, jusqu’à cinq fois plus que la viande ou le soja et 10g de spiruline équivalent ainsi à plus de 100g de bœuf en terme de protéines utiles.

 

Optimiser l’oxygénation des muscles

La spiruline est particulièrement riche en fer et une des rares sources de phycocyanine.

Le fer est le composant essentiel de l’hémoglobine, qui transporte l’oxygène vers les cellules et évacue le gaz carbonique.

Si l’anémie est relativement rare dans la population sportive, le déficit en fer est un problème bien plus chronique, particulièrement chez les sportives. Ainsi, dans les sports d’endurance jusqu’à 30% des sportifs et 80% des sportives présentent des taux de ferritine en dessous de la normale (carence en fer). La plupart de ces déficits en fer ont des conséquences pathologiques bénignes mais les performances s’en trouvent diminuées. Mieux vaut ainsi complémenter régulièrement son alimentation en amont.

La respiration cellulaire est par ailleurs renforcée par la forte teneur en phycocyanine, un pigment bleu de la spiruline aux puissantes propriétés antioxydantes et dont la composition chimique est très proche de l’hémoglobine.

 

Améliorer le métabolisme énergétique, prévenir les crampes et assurer une meilleure récupération après l’effort

Notre spiruline présente une très forte concentration de calcium, de magnésium et de phosphore.

Le calcium et le magnésium interviennent dans plus de 300 réactions enzymatiques du métabolisme énergétique. Ces minéraux sont également importants dans les mécanismes associés à la transmission nerveuse, la contraction musculaire et la récupération, la prévention des crampes, la lutte contre le stress et la synthèse protéique.

La population sportive tend à être sensible à l’hypomagnésémie (déficit en magnésium), particulièrement les athlètes de longues distances (ultra-trail, course à pied, triathlon,…) et ceux investis dans les sports à catégorie de poids.

Quant au calcium, des apports suffisants sont recommandés pour les sportifs afin d’optimiser le métabolisme musculaire et de prévenir les crampes musculaires.

Concernant le phosphore, l’Autorité Européenne de la Sécurité des Aliments (EFSA) a récemment confirmé que le métabolisme des graisses et des sucres ainsi que la formation d’ATP (molécule qui fournit l’énergie nécessaire aux cellules) nécessitent la présence de phosphore.

Au-delà du traitement des carences, le phosphore est souvent proposé dans l’amélioration des performances sportives depuis qu’une majorité d’études ont montré que la prise de phosphore améliorait les performances sportives, en particulier dans les sports d’endurance comme le marathon, le triathlon ou le cyclisme. Certaines études ont montré que la consommation de phosphore pendant plusieurs jours pourrait prévenir les crampes et augmenter l’endurance.

 

Lutter contre le stress oxydatif et renforcer la capacité du corps à récupérer après l’effort

Le stress oxydatif peut être défini comme une exposition de notre organisme à l’agression de molécules toxiques, les radicaux libres. Ceux-ci proviennent de l’oxygène que nous respirons, molécule indispensable à la vie mais responsable en parallèle de la destruction de nos cellules en dénaturant nos protéines, nos lipides, nos sucres et même notre ADN.

Il y a stress oxydatif lorsque notre corps n’a pas accès à suffisamment d’anti-oxydants ou lorsque la production endogène de radicaux libres est trop importante (liée à une trop forte consommation d’oxygène en raison des efforts déployés).

Les sportifs capables de maintenir un niveau optimal d’anti-oxydants (par le biais d’une supplémentation de spiruline par exemple) font preuve d’une meilleure récupération et s’inscrivent dans une démarche de santé et de prévention d’autant plus bénéfique qu’ils repoussent leurs limites physiques.

 

Favoriser le métabolisme des glucides, des lipides et des protéines

Les vitamines du groupe B (fortement présente dans notre spiruline) jouent plusieurs rôles dans l’organisme et sont tout particulièrement intéressantes pour le sportif car elles participent au métabolisme des glucides, lipides et des protéines, permettant ainsi de fournir aux cellules l’énergie qui leur est nécessaire.

Il a aussi été démontré que la vitamine B1 régule le système cardiaque et assure son fonctionnement normal. Quant au niveau musculaire, cette vitamine posséderait une action antalgique et anti inflammatoire soulageant les douleurs musculaires.

Par ailleurs, des études ont confirmé que la vitamine B12 permet l’assimilation du fer nécessaire à la formation des globules rouges et qu’elle participe au maintien de leur qualité.

 

Dihé a sélectionné pour vous une spiruline de qualité supérieure cultivée de manière artisanale dans son environnement naturel. N’hésitez pas à l’essayer !

, , , ,
Article précédent
Bienfaits de la spiruline pour les séniors : rester jeune plus longtemps
Article suivant
Les effets cosmétiques de la spiruline

Related Posts

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
Menu